Choeur, Clowns et Masques – L’acteur tragicomique et le grand jeu de la vérité

Avec Louis Fortier, acteur 

Louis Fortier cr. Mathieu Sibaud-réduit.png

Photo : Mathieu Sibaud

 

Description de l’atelier

Le jeu masqué et clownesque est au cœur d'un théâtre de l'émerveillement, qui interroge le monde dans ce qu'il possède de plus vrai, de plus mystérieux et de plus poétique. Tout en lui suggère une ouverture aux grands territoires dramatiques et permet une relecture enrichie des grands textes de la littérature universelle.

Cet atelier nous plongera cœur, corps et âme dans la quête perpétuelle du « grand jeu de la vérité » et de la présence. Nous verrons comment ces créatures extraordinaires que sont les clowns et les masques permettent à l'acteur de travailler en profondeur l’art d’exister, avec sincérité et justesse, à chaque instant, l'aidant ainsi à découvrir des moyens d’expression insoupçonnés tout en laissant apparaître ce qui fait sa spécificité.  Il ne s’agira pas de moderniser le jeu clownesque et masqué, mais bien d’afficher sa modernité puisque, à travers les créatures théâtrales que les artistes feront naître, les grands textes qu'ils incarneront, c’est un jeu universel et intemporel qui s’imposera.

Comment me servir de ce que je suis pour faire exister autre que moi ? Comment masquer mon corps, masquer ma voix, afin de révéler non pas une caricature, mais un personnage à part entière, doté de passions qui le font vivre, de souvenirs qui le hantent ?  Comment me servir et me mettre au service de ces êtres magiques que sont les clowns et les masques afin de leur rendre tout leur pouvoir d’évocation et toute leur force poétique ?

 

Semaine 1

Un temps d'exploration quotidien du chœur et du masque neutre permettra à l'acteur de poser les bases essentielles du jeu ; de ressentir la force libératrice de la contrainte ; de parvenir à une meilleure perception de l’espace dramatique et des règles dynamiques qui régissent l’écriture scénique.

 

Semaine 2

La première semaine ayant permis de poser les bases d'un jeu non réaliste, mais ancré dans la plus grande sincérité qui soit, en faisant naître en chacun un état de calme essentiel, chaque acteur aura ensuite la chance de faire une naissance de clown et une naissance de masque. Nous retrouverons le bonheur de nous transformer jusqu’à la métamorphose totale afin de dévoiler ce qui fait la beauté et la cruauté du réel.

 

Semaine 3

Nous nourrirons ce travail de l’univers tragicomique de Shakespeare, en nous laissant porter par la démesure des passions et des situations qui traversent Hamlet et Macbeth.  Nous tenterons de ressentir la continuité d’invention qui existe entre la naissance des personnages et l’intériorisation de la parole shakespearienne. Nous révélerons alors ce que les corps masqués et les mots incarnés révèlent de notre condition de vivants, puisant dans ce fonds tragique où s’enracinent les clowns et les masques, laissant jaillir cette liberté que tout en eux appelle. 

 

Formateur

Dès 1996, Louis Fortier se rend en Bosnie-Herzégovine, dans l'immédiat après-guerre, afin d’y rencontrer les artisans de la résistance artistique, et intègre l’Académie des Arts Scéniques de Sarajevo. Cette expérience bouleversante détermine la suite de son parcours. Il s’établit à Paris, où il est le dernier élève québécois de Jacques Lecoq, puis se forme à la direction d'acteurs et à la mise en scène auprès de Mario Gonzales, au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique.

Il débute ensuite son propre parcours de création tout en collaborant, en tant qu'acteur, avec des artistes de renommée internationale. De 2007 à 2012, il prend part aux créations d'Omar Porras, notamment au Japon, en complicité avec les acteurs de la troupe de Satoshi Miyagi. En 2012, il est convié par Robert Lepage à se joindre à l'équipe de création de Jeu de cartes : Cœur. Il collabore avec plusieurs compagnies en tant que metteur en scène invité, et est interprète à la télévision française et au cinéma. Dès 2011, avec Sophie Brech, il crée Le Destin tragicomique de Tubby et Nottubby puis Tempus Extraordinarius, en tournée internationale, depuis, sur quatre continents.

Depuis 2001, il a été convié à enseigner en Afghanistan, Bosnie, Corée du Sud, France, Iran, Italie, Suisse, Tanzanie, Turquie et, notamment, à l'École nationale de théâtre du Canada.

 

Profil recherché

Ce stage s’interroge sur l’art de la présence. Il s’adresse aux acteurs professionnels oeuvrant principalement dans la francophonie canadienne qui désirent explorer, par une plongée dans l'univers poétique du chœur, des clowns et des masques, l'art de « l'acteur-créateur », auteur, interprète et metteur en scène d'un théâtre total, matrice de ce que Jacques Lecoq nommait « les permanences ».

Nos partenaires 2019-2020

 

 

Pour toutes les nouvelles de L'ATFC et de la Fondation, abonnez-vous à notre infolettre